Breaking News
Home » EDITO » LES RELATIONS CUTURELLES FRANCO-SAOUDIENNES : TOUT RESTE À FAIRE !

LES RELATIONS CUTURELLES FRANCO-SAOUDIENNES : TOUT RESTE À FAIRE !

Au moment où vient de s’achever la première réunion de la commission mixte franco-saoudienne pour la coopération économique, au cours de laquelle Laurent Fabius et le Dr Tawfif Al Rabiah se sont entretenus des échanges culturels entre les deux pays, on peut se demander ce qu’il en est réellement de la coopération culturelle franco-saoudienne.

On s’étonne, par exemple, qu’après le départ de Mona Khazindar, l’Institut du Monde Arabe ne laisse aucune place à un représentant arabe dans son comité de direction, (ce qui paraît pour le moins ahurissant). La proposition de la Ligue Arabe de nommer au poste de Directeur Général une brillante universitaire saoudienne de culture française n’a toujours pas été entérinée par Jack Lang. Une saoudienne ne serait-elle pas assez représentative d’un monde arabe totalement occidentalisé et débarrassé de ses traditions, tel qu’en rêvent les intellectuels français ?

Par ailleurs, les quelques 1 500 étudiants saoudiens présents sur le sol français ne disposent d’aucune structure d’échange et de rencontre avec des étudiants français. Dommage au moment où la langue française séduit de plus en plus de jeunes saoudiens.

Côté saoudien, ce n’est guère mieux. Le Centre Culturel saoudien à Paris existe, mais n’a aucune activité, hormis quelques rares expositions confidentielles.
Pourtant, l’Arabie Saoudite recèle d’inestimables richesses patrimoniales, archéologiques, littéraires, qui ne demandent qu’à être mieux connues.

Le Dr Khoja, Ministre de la Culture et de l’Information depuis 2009, vient de quitter son poste. L’avenir des relations culturelles franco-saoudiennes dépend largement des futures initiatives de son successeur.

Check Also

MOHAMMED BEN SALMAN À PARIS

Le prince héritier d’Arabie Saoudite Mohammed ben Salmane viendra en visite officielle en France les …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *