Breaking News
Home » GEOGRAPHIE » Géographie générale

Géographie générale

Décalage horaire (par rapport à Paris)

- en été : 1 heure de plus.
- en hiver : 2 heures de plus.

1) Situation

Le Royaume d’Arabie Saoudite (2.253.000 km²) occupe près de 80% de la péninsule arabique. Il est bordé par huit voisins :
la Jordanie au nord (728 km) ; l’Irak (814 km) et le Koweït (222 km) au nord-est ; les Emirats arabes unis (457 km), Bahreïn et Qatar (60 km) à l’est ; le Sultanat d’Oman (676 km) au sud-est ; le Yémen (1458 km) au sud. Avec deux ouvertures maritimes, sur la mer Rouge à l’ouest et sur le golfe arabo-persique à l’est, le royaume compte 2640 km de côtes.

Le relief, varié, est constitué de quatre régions naturelles :
une plaine côtière (la Tihama), large de 70 km, longe la mer rouge. Elle est bordée par la barrière montagneuse du Hedjaz (de 1000 à 2000 mètres) prolongée par l’Asir au sud (Point culminant d’Arabie Saoudite :  Jabal al Hijaz, qui s’élève à 3 133 mètres d’altitude). Le plateau désertique du Nedj, d’une altitude moyenne de 1000 mètres, occupe le centre du pays entre les deux déserts du Néfoud (les « sables » en arabe) et de Rub al-Khali (le « quartier vide » en arabe) qui couvre près de 250.000 km² ; à l’est, la plaine d’Hassa, longue de 500 km en bordure du golfe arabo-persique, renferme d’importants gisements pétroliers.
Quelques wadis (cours d’eau) asséchés traversent le plateau central, excepté durant la saison des pluies.

Le territoire saoudien est composé à 98% de zones désertiques ou semi-désertiques.
Si, dans les oasis, la végétation se caractérise par des palmiers dattiers et des arbres fruitiers, en Arabie centrale et septentrionale les steppes pauvres dominent.

2) Population

Très largement sédentarisée et urbanisée, la population est estimée à 21,3 millions d’habitants. La moitié est âgée de moins de 20 ans.
La population étrangère avoisinerait 6 millions de personnes. Indiens (1.228.000), Egyptiens (1.195.000), Pakistanais (778.600), Philippins (460.000), Bangladeshis (446.200) et Yéménites (424.300) constituent les principales communautés d’expatriés. A noter qu’un tiers des travailleurs étrangers sont des travailleurs domestiques.

Démographie de l’Arabie Saoudite
Population (en millions) 21,3
Densité (habitants au km²) 10
Accroissement naturel de la population 3,8
Indice de fécondité 7,2
Espérance de vie (en années) 72
Urbanisation (en %) 85

 

3) Climat

L’Arabie Saoudite est l’un des pays les plus chauds du monde. La chaleur y est sèche ou humide selon les régions :

- sur les côtes : le climat est très chaud et très humide de mai à octobre ; les températures sont plus modérées de novembre à avril ; le taux d’hygrométrie peut atteindre parfois 98%.

Températures à Djeddah : 40 à 42° en été ; 20 à 30° en hiver.

  • à l’intérieur : le climat est très chaud et très sec de mai à octobre ; frais, voire froid de novembre à avril.
    Températures moyennes à Riyad : 45° en été ; 7° en hiver.
  • dans les régions du nord et celles des parties montagneuses, la température descend au dessous de zéro.
    L’absence de nuages permet à la chaleur de s’élever la nuit et crée de très grandes différences entre les températures diurnes et nocturnes.

Les précipitations sont rares mais violentes à Djeddah (50 à 100 mm), plus régulières à Riyad et dans le nord.
En général, le climat est sain à l’intérieur, pénible sur la côte, difficilement supportable en été.

4) Villes principales

a) Riyadh

Au centre du pays, à 800 mètres d’altitude, la capitale et première ville du pays compte 5 millions d’habitants.
Le nom de Riyadh (Les Jardins) apparaît au 18ème siècle. La famille Al Saoud, qui avait choisi Dir’yia, ville voisine de la capitale actuelle, comme base de ses campagnes, n’occupera Riyad qu’en 1773. Le succès du wahhabisme entraîne l’intervention de Mehmet Ali qui fait détruire Dir’yia et raser les murs de Riyad en 1824.
Riyad tombe entre les mains des Ibn Rashed en 1891 pour être reprise en 1902 par le futur roi Abdul Aziz bin Abdul Rahman Al Saoud qui en fera dès lors sa capitale.

b) Djeddah

Ville portuaire de la mer Rouge d’environ 3 millions d’habitants. Malgré le transfert des Ambassades à Riyad en 1986, cette grande ville ouverte vers l’occident, où coexistent immeubles modernes et architecture traditionnelle, reste la capitale des affaires. Le premier port du royaume (60% du trafic d’importation) assure également, avec l’aéroport international, les trois quart du transit des pèlerins. Djeddah est par ailleurs dotée d’une superbe corniche où se développent les résidences balnéaires.

c) La Mecque

Le centre des lieux saints de l’Islam, avec la mosquée Sacrée et la Kaaba, compte 1,2 million d’habitants et accueille chaque année plusieurs millions de visiteurs. Les différents rites du pèlerinage s’effectuent dans la Mosquée Sacrée et dans ses environs. La Mecque se trouve à 65 km de Djeddah.

d) Médine

Deuxième ville sainte de l’Islam avec la mosquée du Prophète, Médine compte un million d’habitants. Elle est située à 420 km au nord-est de Djeddah.

e) Damman – Dhahran – Al Khobar

Agglomérations totalisant un million d’habitants environ. Importante zone d’activité pétrolière sur le golfe arabo-persique.

f) Tabuk

Située au nord, cette ville est la capitale de la province de Tabuk. Elle a eu un rôle important au temps des caravanes, en même temps que l’oasis d’Al-‘Ula, située 250 km plus au sud.
Elle compte 441 351 habitants.
Elle fut le lieu de la Bataille de Tabouk qui marqua en 630 le début des Guerres arabo-byzantines.
On peut visiter la forteresse, et la gare ferroviaire du chemin de fer du Hedjaz, d’époque ottomane, qui fut l’un des site symbolique de la Révolte Arabe, en 1917, rendue célèbre par les récits de Lawrence d’Arabie.
De nombreux sites archéologiques se trouvent à proximité, dont Al Bidaa.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *